Nutrition sportive & compléments alimentaires

Protéine native : la qualité

Protéine native

Nombreux sont ceux qui consomment la whey zero sans toutefois savoir quelle est sa véritable nature. Dans cet article nous partons à la découverte de cette protéine aux vertus nutritives exceptionnelles. Découvrez ce que c’est que la protéine native, la recette miracle que referme votre flacon d’iso whey zero.

La protéine native qu’est-ce que c’est ?

Encore appelée protéine non dénaturée, whey native, petit lait natif, la protéine native est un isolat extrait du lait de vache frais sous forme liquide à basse température, sans ingrédients ni procédés chimiques. Le produit obtenu est une poudre riche en acides aminés essentiels, acides ramifiés (leucine, isoleucine et valine), et en glutamine. De plus, la structure des molécules qui la constituent reste intacte et semblable à celles des protéines originelles. C’est la raison pour laquelle on dit que la whey native est « non dénaturée », puisqu’elle conserve de nombreuses fractions actives.

Qu’est-ce qui la distingue de la whey traditionnelle ou whey classique ?

Contrairement à la protéine native, la protéine traditionnelle est dite fromagère. Car, bien qu’il soit aussi issu du lait de vache, cet isolat dérive d’un autre procédé de production : la pasteurisation à haute température. Très rependue dans la fabrication du fromage, la pasteurisation permet de dissocier la partie liquide du lait de sa partie solide. Le lait est traité à hautes températures pour en extraire les éléments solides (caséine), et le produit liquide obtenu (lactosérum) est traité afin de l’assécher. Cependant, bien que cette méthode soit efficace, elle a une conséquence néfaste sur les protéines, leur « dénaturation ». En effet, la fabrication du fromage abime les acides aminés. Ils sont cassées par les températures extrêmes auxquelles ils sont soumis, et ils perdent une partie de leur bioactivité.

En plus du traumatisme subi au cours de la pasteurisation, ces acides aminés sont souillés par les éléments artificiels utilisés lors du processus de fabrication. Ces enzymes, bactéries, présures et ferments habituellement synthétiques et parfois toxiques, altèrent la qualité du produit obtenu.

Pourquoi est-elle de meilleure qualité nutritionnellement ?

Issue d’un processus de fabrication moins traumatisant que la pasteurisation, la whey native réussit à conserver le profil d’acides aminés originel. Par conséquent, elle bénéficie d’un potentiel nutritif plus important puisque ses acides aminés sont plus assimilables par l’organisme.

Plus d’efficacité pour la construction musculaire

Les acides aminés contenus dans la whey native sont plus proches des molécules types dont a besoin l’organisme, donc leur assimilation est supérieure. En quoi cela est-il important ici? Nous avons dis plus haut que La whey est riche en Leucine, ce qui fait d’elle une protéine à haute valeur biologique. Qui plus est, la leucine est l’un des principaux catalyseurs de la construction musculaire ainsi qu’un puissant régénérateur de tissus. Ainsi, consommer des acides aminés plus assimilables améliorerait le métabolisme énergétique associé à la construction de votre masse musculaire.

Une plus grande assimilation pour plus de digestibilité

L’une des vertus de la whey non dénaturée est son extrême digestibilité qu’elle doit à sa structure native. Cela explique sans doute pourquoi la whey native était autrefois réservée aux personnes présentant une santé délicate (nourrissions, personnes sous-alimentées…). A contrario, il est scientifiquement prouvé qu’une protéine dénaturée a plus de chance d’être rejetée par un organisme prédisposé à ce type de réaction. C’est la raison pour laquelle la whey classique provoque souvent des intolérances et des allergies.

Plus de précurseurs pour booster le pouvoir antioxydant du glutathion

Le glutathion est le plus puissant des antioxydants de l’organisme. Il le protège efficacement contre le stresse oxydatif résultant de l’action des radicaux libres. Cependant, pour améliorer son rendement le glutathion a besoin de 3 principaux précurseurs : la glycine, le glutamate et la cystéine. Fort heureusement, le petit lait non dénaturé contient souvent ces précurseurs dans des proportions acceptables. Vous vous demandez sans doute pourquoi on ne les trouve pas dans la whey dénaturée ? En effet, à cause de leur extrême fragilité, ces molécules sont souvent dénaturées lors de la pasteurisation. Dès lors, elle perdent une bonne partie de leur bioactivité.

Exploitez tout le potentiel de votre petit lait

La protéine native est complètement assimilée par l’organisme, en la consommant vous êtes sûrs d’en tirer profit à 100%. Malheureusement, tel n’est pas le cas pour la protéine classique. En effet, lors de sa production elle est contaminée par les glycomacropeptides. Bien que non toxiques, ces chaines d’acides aminés dénaturés ont tendance à réduire la valeur biologique de la whey qui devient moins nutritive et moins assimilable. Certes, cet argument n’a pas encore été confirmé par des recherches poussées, mais il reste assez pertinent.

Pourquoi la whey native est-elle plus chère ?

La production de la whey native nécessite des installations industrielles complexes donc plus coûteuses. Cela est dû au fait que les procédés appliqués excluent l’utilisation de produits chimiques ou de conditions de température élevées. En outre, la matière première utilisée est plus chère. Contrairement à la whey altérée qui peut être produite à partir des « restes » d’un produit industriel (fromage), la protéine native est produite directement à partir du lait.